Tout est bon dans l’ortie !

14 septembre 2016
L'ortie : tout est bon !

L’ortie : que de bienfaits !

Savez-vous que vous pouvez vous nourrir, vous soigner mais aussi vous vêtir avec l’ortie ?

L’ortie fait partie de ces plantes dont chaque partie est utile : racines, tige, feuilles, fleurs et graines.

L’ortie, meilleure amie de l’homme ? Difficile à croire, tant cette plante est redoutée pour ses propriétés urticantes. Et pourtant… On peut apprendre à la cueillir, à la cuisiner, à en tirer le meilleur pour se soigner.

De plus, elle a l’avantage d’être très fréquente, pourvu que le sol soit suffisamment riche (les orties apprécient tout particulièrement les nitrates).

L’ortie pour se nourrir

Tous les animaux aiment les orties… dont l’être humain. Elle aurait disparu depuis longtemps si elle ne piquait pas pour éloigner les profiteurs !

L’ortie est une plante très nourrissante :

  • sa teneur en protéines est élevée (7% de la plante fraîche, ou 30% de la masse sèche)
  • on y retrouve toutes les protéines nécessaires à l’homme.

Elle possède son propre goût, suffisamment caractéristique pour qu’on puisse le reconnaître dans un plat. Cuite, elle ressemble aux épinards.

Pour la déguster, les orties ramassées ne doivent pas être en fleur. Les pousses doivent être jeunes et tendres, donc plutôt en avril-mai. Prélever juste l’extrémité.

Quelques idées de recettes possibles avec les orties

La soupe aux orties, bien connue de nos grands-parents ou des paysans, est un grand classique de la cueillette sauvage. Mais elles peuvent se cuisiner également de multiples façons :

  • Omelette aux orties
  • Pain aux orties
  • Galettes
  • Cake
  • Soupe
  • Ceviche de saumon et Saint-Jacques aux orties
  • Calamars farcis aux orties
  • Etc.

On peut également en faire du jus ou de l’infusion.

Recette de la soupe aux orties (1)

Ingrédients (pour 4) :

  • 300 g de pointes d’orties
  • 1,5 litre de bouillon clair, pas trop salé
  • 1 pomme de terre (environ 100 g)
  • 1 gousse d’ail pelée
  • 1 pincée de sel

Préparation :

  • Laver les orties à grandes eaux.
  • Les égoutter et les hacher menu.
  • Peler et râper la pomme de terre.
  • Amener le bouillon à ébullition.
  • Y plonger les orties, l’ail (pressé) et la pomme de terre râpée.
  • Les laisser pendant 5 minutes à reprise de l’ébullition.
  • Retirer du feu.
  • Mixer.
  • Rectifier l’assaisonnement (attention, le bouillon peut déjà très salé).

Variante de Soupe aux orties (2)

Ingrédients (pour 4) :

  • 200 g de pointes d’orties
  • huile d’olive
  • oignons émincés
  • 1 ou 2 pomme de terre (environ 100 g)
  • une pincée de sel

Préparation :

  • Faites chauffer de l’huile d’olive au fond d’une cocotte pouvant contenir 1,5 l de soupe.
  • Jetez-y des oignons émincés et faites les revenir 5 min à feu doux, en remuant régulièrement.
  • Ajoutez ensuite les orties coupées en gros tronçons et éventuellement des pommes de terre pour épaissir (seulement si vous comptez manger votre soupe le jour même car les pommes de terre dans la soupe ne se conservent pas (même au frigo).
  • Ajoutez 1,5 l d’eau. Salez, portez à ébullition et laissez mijoter à petit feu pendant 20 min.
  • Hors du feu, mixez le mélange afin d’obtenir un velouté, gouttez, et corrigez éventuellement avec du sel et du poivre.

L’ortie pour se soigner

Arthrose, prostate, calculs rénaux, eczéma, maux de tête, chutes de cheveux, inflammation des voies urinaires : l’ortie compte parmi les plantes médicinales les plus efficaces… Elle fait partie des fondamentaux dans une armoire à pharmacie familiale naturelle.

L’Organisation mondiale de la santé, la Commission allemande pour les plantes médicinales (Commission E) et l’Organisme européen de reconnaissance des plantes (ESCOP) reconnaissent tous l’usage de la racine d’ortie pour soulager les problèmes urinaires liés à la prostate.

Considérée avant tout comme une plante purifiante, reminéralisante, riche en fer, elle permet de lutter contre la fatigue, les maladies du foie, les troubles de la circulation sanguine et d’autres maux (tumeurs, crampes, sciatique…).

Les autres bienfaits des orties, comme le traitement des maux de tête, de l’eczéma, de la repousse des cheveux, sont tirés des traditions médicinales et de récits de guérisseurs.

Quant à l’ortie pour se vêtir, sachez que l’ortie se tisse comme le lin, le chanvre, etc.

Sources :
La Lettre Santé Nature Innovation, par Jean-Marc Dupuis
Vous pouvez consulter des blogs spécialisés sur les orties, dont sont extraites également certaines de nos informations : http://urticamania.over-blog.com/

Voir également : http://sauvagement-bon.blogspot.fr/