L’oligothérapie

21 mars 2024

L’oligothérapie, un nouveau terme dont on entend de plus en plus parler, mais à quoi correspond-t-il réellement et quels peuvent bien être ses bienfaits ? Vous l’apprendrez en lisant la suite de cet article …

Qu’est-ce que l’oligothérapie ?

C’est une médecine douce et complémentaire à la médecine traditionnelle, permettant de prévenir les déséquilibres en oligoéléments ou en compléments pour soulager certains symptômes ressentis. Attention l’oligothérapie ne se substitue pas à l’allopathie (médecine traditionnelle).

Elle consiste à administrer des oligoéléments à faible dose dans l’organisme pour améliorer l’état de santé générale de la personne, pouvant ainsi éviter d’avoir recours à des traitements plus lourds. L’oligothérapie peut aussi bien agir sur la cause du problème que sur les symptômes.

Qu’est-ce qu’un oligoélément ?

Les oligoéléments constituent une classe de nutriments essentiels à la vie, ils sont présents dans l’organisme en très faibles quantités. Ils contribuent, de plusieurs façons, au maintien des équilibres de santé en intervenant dans de nombreux mécanismes biologiques. Certains oligoéléments ont une fonction unique, d’autres de multiples fonctions. Ils sont notamment impliqués dans :

  • La structure des cellules et des tissus,
  • Les réactions métaboliques, au travers des différents systèmes enzymatiques, qui régulent ces réactions,
  • La synthèse et l’action de différentes hormones,
  • La réaction inflammatoire et les défenses immunitaires destinées à nous protéger des agressions exogènes (agents infectieux, agents responsables d’allergies),
  • La lutte contre les phénomènes du stress oxydatif qui altère les cellules et les tissus.

Dans quels cas avoir recours à l’oligothérapie ?

  • Pour prévenir un déficit ou une carence : certaines situations nécessitent un besoin plus important en oligoélément (croissance, grossesse, ménopause, activité sportive, pathologies inflammatoires, maladies dégénératives…),
  • Pour compenser un déficit ou une carence : si une carence est installée cela peut dérégler des mécanismes essentiels au bon fonctionnement de l’organisme,
  • Pour obtenir un effet thérapeutique en complément d’un traitement allopathique, lors de différentes maladies.

Rôles et indications des oligoéléments que l’on retrouve le plus dans l’alimentation

  • Fer (Fe)

Cet oligoélément est essentiel à la formation de l’hémoglobine (la protéine qui transporte l’oxygène dans le sang). De plus, le fer participe à la stimulation du système immunitaire et à de nombreuses réactions enzymatiques nécessaires à la respiration cellulaire. De ce fait, il est le plus souvent prescrit pour prévenir ou traiter l’anémie ferriprive, caractérisée par une quantité insuffisante de fer dans le sang.

  • Zinc (Zn)

Il est majoritairement présent dans les cellules, le zinc est impliqué dans de nombreux processus enzymatiques et métaboliques. Il contribue également à la croissance et à la division cellulaire, au système immunitaire et à la cicatrisation des plaies. C’est dans le cas de ces deux derniers que le zinc peut être le plus souvent prescrit.

  • Cuivre (Cu)

Il est nécessaire à la formation de l’hémoglobine et des globules rouges. Il participe également à la production d’énergie, à la formation du tissu conjonctif et à la fonction nerveuse. Le cuivre peut être prescrit lors d’états inflammatoires et de rhumatismes.

  • Sélénium (Se)

Cet oligoélément est un puissant antioxydant qui protège les cellules des dommages causés par les radicaux libres. Il contribue également à la fonction thyroïdienne et système immunitaire. Le sélénium peut être bénéfique dans la prévention de certaines maladies chroniques.

  • Iode (I)

L’iode est prescrit lors de troubles thyroïdiens car il est indispensable à la fabrication des hormones thyroïdiennes, qui régulent le métabolisme, la croissance et le développement. 

  • Chrome (Cr)

Ce dernier est essentiel pour le métabolisme du sucre : de ce fait, il contrôle la glycémie et améliore le profil lipidique, de plus, il augmente la satiété et limite les pulsions sucrées. Une déficience en chrome peut affecter le potentiel de l’insuline à réguler le niveau de sucre dans l’organisme. Le chrome est préconisé lors des grossesses et de la prise en charge de certaines affections virales.

  • Magnésium (Mg)

Il a un rôle essentiel au fonctionnement cellulaire chez l’Homme, le magnésium intervient dans plus de 300 réactions enzymatiques. Ainsi, il participe à la production d’énergie, et est impliqué dans les systèmes de défenses naturels (c’est l’oligoélément du stress !). Il est utilisé comme traitement ou prévention d’une carence ou dans certains cas médicaux nécessitant des besoins plus importants en magnésium (diabètes, maladies digestives, hypertension artérielles, troubles rénaux).

  • Potassium (K)

Le potassium est largement concentré dans les muscles, qui constituent le principal « réservoir » de potassium. Il contribue à maintenir un rythme cardiaque normal, en intervenant dans la conduction des influx nerveux et dans la contraction musculaire. 

Il peut être prescrit dans le cadre d’une hypertension artérielle, de maladies cardiovasculaires ou de déséquilibres électrolytiques. Il est également intéressant chez les personnes âgées dont les réserves de potassium baissent (du fait de la fonte musculaire observée avec l’âge).

  • Sodium (Na)

Le sodium est crucial pour maintenir l’équilibre hydrique et électrolytique, ainsi que pour le bon fonctionnement des cellules nerveuses et musculaires. Il joue un rôle clé dans la régulation de la pression osmotique et du volume sanguin.  

Il est important de noter que les oligoéléments doivent être consommés en quantités appropriées, car des niveaux excessifs ou insuffisants peuvent entrainer des problèmes de santé. Les recommandations scientifiques en matière d’apport varient en fonction de l’âge, du sexe, de l’état de santé et d’autres facteurs individuels.

Pour cela, l’équipe Nutri N’Fit se tient à votre disposition pour vous aider dans l’indication de ces oligoéléments grâce à notre approche micro nutritionnelle.

Découvrez dans un article à suivre les sources alimentaires de ces différents oligoéléments…