L’indice SIGA : une nouvelle classification alimentaire

17 septembre 2019

L’indice SIGA et l’application Scan’Up, des nouveautés qui vous permettront de vous y retrouver dans vos achats !

L’indice SIGA, c’est quoi ?

C’est un score scientifique permettant d’évaluer le niveau de transformation des aliments. Plus précis que la classification NOVA avec ses 9 niveaux de classification (contre 4 pour la NOVA), il permet au consommateur d’en savoir plus sur l’aliment consommé. Nous dirons que c’est un bon mix entre le nutri-score et la classification NOVA, à la fois plus précise et plus pratique pour les consommateurs.

~

Les différents niveaux se présentent sous forme de catégories (A à C) puis de sous catégories (1 à 9) en fonction du niveau de transformation et de la qualité nutritionnelle de l’aliment.

~

Il permet donc au consommateur de pouvoir choisir les aliments les plus simples, naturels et les moins transformés possibles. C’est donc exactement l’outil qui nous convient quand nous expliquons qu’il faut limiter au maximum les aliments ultra-transformés et privilégier les aliments les plus naturels, les moins transformés.

Les produits sont évalués suivant leurs degrés de transformation, mais également en fonction des risques des additifs présents dans les recettes et les qualités nutritionnelles des produits en prenant comme références, celles de la FSA (Food Standard Agency, UK).

Afin de pouvoir estimer le degré de transformation, la classification SIGA prend en compte certains marqueurs d’ultra-transformation. Ceux-ci correspondent à des ingrédients qui vont être purifiés et/ou dénaturés grâce à des procédés technologiques relevant du cracking ou de la synthèse chimique. La matrice d’origine est alors modifiée avec un potentiel santé détérioré par rapport à l’ingrédient. Cela correspondra, par exemple, à mettre de la poudre de lait dans un gâteau plutôt que du lait classique.

La classification attribue également des « médailles » d’or ou d’argent pour signifier qu’un produit est meilleur que ses analogues dans la même catégorie. Souvent, ce sera un produit avec moins ou pas d’additifs ou moins de sucres ajoutés notamment.

Evidemment, que faire de tout ça si on ne peut pas s’en servir quand on fait ses courses ?

Une application (et oui, encore une!) vous permet donc de trouver l’indice SIGA pour chaque aliment que vous allez scanner et de prendre l’aliment qui sera le moins transformé ! C’est l’application Scan up, disponible sur apple et androïd.

Comparaison de plusieurs aliments de catégories différentes mais de composition nutritionnelle quasi-identique (nous parlons ici de la composition en terme de protéines, lipides & glucides et non en terme d’ingrédients)

Nous sommes donc en présence de 5 produits contenant tous uniquement de l’ananas mais avec différents niveaux de transformation. On remarque donc bien que, malgré le fait que tous ces produits soient quasi identiques en terme de composition, notamment en glucides, ils ne font pas tous partis de la même catégorie.

L’ananas en morceau est le seul qui n’est pas transformé par l’industrie agro-alimentaire (à par la découpe qui n’est pas considéré comme un procédé car il ne dénature pas le produit). Ensuite, on retrouve de l’ananas en boite avec simplement du jus d’ananas pour le conserver et le pur jus d’ananas qui se trouvent tous deux dans la seconde catégorie de produits peu transformés. La matrice à été modifiée et la conservation à été améliorée mais aucun ajout de produit supplémentaire n’a été fait. Enfin, on retrouve le jus à base de concentré qui à été transformé de façon plus importante et les tranches d’ananas où il à été ajouté du sucre et de l’acide citrique pour la conservation. Leur classification est donc ramenée à 4.

Celà nous montre bien que, pour un même « aliment », différentes transformations peuvent être réalisées ; il faut donc rester vigilant sur le degré de transformation en fonction de chaque aliment  car chaque marque est différente et produit différemment les aliments qu’elle commercialise.